Skip to content Skip to navigation

Les ocytociques

Les ocytociques sont des composés médicaux qui stimulent la contraction de l’utérus. Ils sont couramment utilisés: pour provoquer l’accouchement, pour éviter le contrôle postpartum ou l’hémorragie post-avortement, et  pour examiner l’état du fœtus dans le cas de grossesses à haut risque. Il existe différentes familles de médicaments utilisés comme ocytocique, tels que l’ocytocine (analogue hormonal), certaines prostaglandines (comme le misoprostol) et les alcaloïdes de l’ergot de seigle (ergométrine et méthylergométrine).

L’ocytocine est utilisée dans l’encadrement de la première phase de l’accouchement, en aidant à diminuer la durée de travail ainsi que les conséquences d’un travail prolongé en réduisant le risque de césarienne. L’ocytocine est disponible sous la forme d’injection et doit être gardée entre 2 et 8°C[1]. Il existe deux préparations d’ocytocine pour ampoules injectables: une solution à 10 unités/mL et une à 5 unités/mL. Des produits de marque sont commercialisés par plusieurs fabricants tels que Fresenius Kabi USA (autorisation en juillet 19802). Ce composé ne peut être administré que par des professionnels de la santé comme des sages-femmes ou des docteurs formés. Pour des raisons de conditions de stockage et de prix, beaucoup ne peuvent pas se permettre d’utiliser l’ocytocine autant qu’elle pourrait l’être lors d’accouchements dans les pays en développement.

Le Misoprostol (mais également les alcaloïdes de seigle) sont des médicaments précieux pour le traitement et la prévention des saignements utérins excessifs succédant l’accouchement obstétrique. Les saignements postpartum incontrôlés sont la première cause directe du décès maternel, en particulier dans les pays en développement. Le Misoprostol est disponible en tablettes de 100 ou 200 microgrammes. La marque pionnière a obtenu l’autorisation de mise sur le marché en décembre 1988, sous le nom de Cytotec®, et est fabriquée par GD Searle Llc[2]. Le principe actif possède deux propriétés intéressantes : il est relativement inextensible et stable à température ambiante[3]. Le personnel de santé qui injectera le misoprostol devra être formé à l’administration correcte du produit, c’est-à-dire à dose conforme et avant la naissance du bébé.




[1] WHO action program for essential Drugs. Stability of injectable Oxytocics in tropical Climates, Geneva 1993

[2] FDA Website Drugs Database

[3] WHO Statement. Use of Misoprostol for postpartum prevention and treatment, Geneva 2009

 

Subscribe to RSS - Les ocytociques

SRH Next logoi+logoThis portal is made possible with financial support of Dutch Ministry of Foreign Affairs. The Reproductive Health Market Intelligence (RHMi+) portal is developed and maintained by i+solutions, as part of the project ‘Making Sexual and Reproductive Health Services work for the next generation (SRH Next)’, jointly implemented by Cordaid, i+solutions, Health Development and Performance (HDP), Swiss Tropical Institute of Public Health and Healthy Entrepreneurs.