Skip to content Skip to navigation

Les contraceptifs injectables

Les contraceptifs injectables à action prolongée offre aux utilisatrices un moyen pratique, sûr, réversible et aussi efficace que la stérilisation chirurgicale de contrôler la grossesse. Ils représentent un choix adapté aux femmes qui préfèrent un contraceptif qui ne requiert pas d’administration régulière et donc d’une grande conformité, à la fois pratique et hautement efficace. Compte tenu de leurs avantages, tels que la réversibilité, le meilleur respect et commodité à l’utilisation, la quotte des contraceptifs injectables gagne sans aucun doute en popularité. D’après le Earth Policy Institute (http://tinyurl.com/bnq8xyz), les injections hormonales sont récemment devenues plus populaires en Afrique et dans les pays à revenu faible d’Amérique latine. Ils sont à l’heure actuelle le deuxième moyen de contraception le plus répandu en Afrique, choisi par presque 30% des femmes utilisant des méthodes contraceptives modernes. Par exemple au Malawi, le pourcentage des femmes utilisant la méthode injectable est passé de 1,5% en 1992 à 26% en 2010[1].

L’Acétate de médroxyprogesterone (DMPA), sous la marque Depo-provera®, a été développé par Upjohn Company dans les années 60, puis introduit dans plusieurs pays dans la fin des années 1970[2]. Administré en dose de 1mL contenant 150mg de DMPA, cette solution aqueuse est prise en intramusculaire tous les 90 jours (ou 3 mois). Par la suite, plusieurs autres contraceptifs injectables ont été développés et testés et parmi lesquels l’énanthate de noréthistérone (EN-NET), développé par Schering sous le nom de Noristerat®, devint assez populaire. Contrairement au DMPA, le EN-NET est une dose de 200 mg de solution huileuse administrée tout les 60 jours. Les principales différences entre ces préparations sont la durée d’action et les effets secondaires.




[1] Adetunji, J. Rising popularity of injectable contraceptives in Sub-saharan Africa. African Population Studies, 25, 2 (2011).

[2] Kaunitz, AM. Injectable long-acting contraceptives. Clinical obstetrics and gynaecology, 44, 1 (2001): 73-91

 

Subscribe to RSS - Les contraceptifs injectables

SRH Next logoi+logoThis portal is made possible with financial support of Dutch Ministry of Foreign Affairs. The Reproductive Health Market Intelligence (RHMi+) portal is developed and maintained by i+solutions, as part of the project ‘Making Sexual and Reproductive Health Services work for the next generation (SRH Next)’, jointly implemented by Cordaid, i+solutions, Health Development and Performance (HDP), Swiss Tropical Institute of Public Health and Healthy Entrepreneurs.